Mon panier

 x 

Panier Vide

Ballade pour un discophile

Livre et un cd proposé par Elstir            

La fondation : Des enfants et des arbres est unie à ce projet

 Cette fondation propose de mettre dans la terre des arbres des champs. Elle invite les collégiens à planter des arbres chez les agriculteurs.

 Planter un arbre est aussi important que d’apprendre la musque.

Il faut donc favoriser le retour ,dans l’éducation et l’instruction des enfants d’aujourd’hui à une existence qui fait du savoir dans tous les domaines un privilège abordable par la seule volonté.

Je suis heureuse comme journaliste musicale et littéraire de connaître une association capable de favoriser la reforestation dont la terre entière a besoin.

 En 1971 le film d’après la Nouvelle éponyme de Thomas Mann

( 1912) La mort à Venise nous invitait à découvrir l’adagietto de la Cinquième Symphonie de Gustav Malher. Un monde musical en effervescence s’ouvrait à nous. Ce que les allemands, autrichiens et autres avaient taxé de “modernisme“ et de romantisme tardif et dont le monde entier s’éprit ensuite nous était suggéré. À nous ! Encore à mémoriser les Beethoven, Brahms, Mozart . Pas du tout versé ou bercé par Haydn encore moins par R.Strauss ou Brückner.

 Ignorants !   Gustav Mahler , ses neuf symphonie dont la huitième surnommée la Symphonie des Mille, un véritable Oratorio, ses lieder, son Chant de la terre etc. Enfin on y arrivait. Depuis je n’ai jamais perdu de vue ce myope de génie dont l’épouse ressemblait à ma grand mère.

1971 ! Impossible d’oublier ces images toutes pétries de réalité et de rêves entremêlées. Le Café Florian, l’Hôtel du Lido et sa plage, les palais ensommeillés dans les rayons solaires phosphorescents de couchers et d’ aubes, la mer grise, bleue les clochers et les coupoles. Tout un monde que la Covid 19 nous restitue à présent par une sorte de miracle inattendu. 

Les français pour la plupart et même de nombreux mélomanes ne connaissaient alors  que très peu Gustav Mahler. Et pourtant quel immense musicien et quel magnifique destinée malgré toutes les épreuves et les peines qu’il subit.

La cinquième symphonie arriva dans les organisations de concert comme une messagère d’une musique étrange et mystérieuse.

Je parle pour celles et ceux qui n’ont pas été bercé par ce que l’on appelle encore à présent  la “culture Mitteleuropa“.  Ce bain musical, pictural et poétique qui englobe la Bohème et l ‘Autriche –surtout Vienne, Prague et Presbourg [1]- le nord de l’Italie et les terres au bord de l’adriatique . En simple tout ce qui vibre au nom des villes d’eau des Alpes au Danube

Né en Bohème, à Kalisté, ses parents sont Aubergistes. L’année qui suit sa naissance , la famille déménage pour Iglau en Moravie.  Gustav vivra une enfance heureuse parmi ses 14 frères et sœurs. Il parlera souvent d’une caserne non loin de l’habitation de ses parent où l’on jouait de la musique militaire. Il se montre tout de suite très doué pour apprendre la matières générales enseignées alors et la musique en particulier. Il entre au Conservatoire en 1875, à quinze ans et ensuite à l’Université de Vienne. Il sera tout d’abord un interprète puis devient peu à peu compositeur.

 

Gustav Mahler avait épousé  en 1902 une ravissante jeune femme Alma . Tous deux s’aimaient et s’aimèrent. Elle était née Schindler,  peintre  de talent attitré de Rodolphe de Habsbourg[2] . Faisant partie de haute bourgeoisie d’origine juive de Vienne et convertie au catholicisme elle reçut une éducation très artistique. Élève du compositeur Alexander von Zemlinsky  dont elle fut un temps amoureuse elle vécut jusqu’à l ‘âge de 85 ans  mourut aux USA. Elle composa de la très belle musique dont les deux lied qui sont en quelque sorte le cœur de ce disque .

Le livret  contient un fouie de documents propres à nous ouvrir à cette vie de couple très originale , qui cependant tint des habitudes et des mœurs de l’époque .Ce temps dont l’écrivain Stefan Zweig [3]a donné une idée à la fois réaliste et très poétique dans Le Monde d’hier.

Dans ce disque, nous plongeons dans ce monde intime et laborieux. Transposé par des artistes voulant retrouver à la fois l’inspiration et l’ ambiance de vacances et de sentiments partagés qui inspira  le compositeur qui fut tout d’abord un  chef d’orchestre de très grande renommée, un directeur d’opéras , un pianiste[4] et un ami d’artistes divers dont Brahms.

Il composa le plus souvent à Maiernigg  sur le  Wörthersee [5]où se trouve toujours la petite maison  qui lui servit de cabinet de travail.

Nous ferons connaissance avec les trois  talentueuses ,charmantes et charmeuses Virginie Buscail [6],Diana Ligeti [7]et Anne Lise Gastaldi Pianiste qui forment le Trio Georges Sand.

 Nous découvrons la soprano originaire du Venezuela Jennifer Tani , présente sur de nombreuses scènes d’opéra vit et participe à l’enseignement à Paris . E t l’Altiste  Violaine Despeyroux, personnalité indépendante et virtuose qui se prête admirablement à agréger des Ensembles comme à jouer en soliste.

La compositrice  Noriko Baba s’est attachée à composer dans l’esprit de Mahler un chant d’après le  Chant de la Terre pour voix , violoncelle, violon et piano qui est superbe.

Une transcription de l’adagietto de  Cinquième symphonie pour Violon et Piano suit le Quatuor à Cordes qui ouvre le concert.

Nous y entendons également deux transcriptions de la quatrième symphonie.

Les deux lieder d’Alma déjà évoqués suivent. Puis vient le lied de Mahler Liebst um Shöenheit pour voix et piano.
Viennent enfin , l’opus 19 dan la transcription pour trio avec piano. Qui fut composé lors de la mort de Malher par Arnold Shönberg   et  des rouleaux Welte Mignon en trace de la 4° symphonie.

Un programme tout à fait hors de tout ce que vous avez l’habitude d’entendre . Une autre façon d’écouter la musique . Une invitation  à connaître à la fois un compositeur et les ressorts de son existence et de son inspiration.

De plus le partenariat avec une association qui invite la jeunesse à réfléchir à la place de la nature dans l’œuvre d’un créateur d’art est essentielle pour que l’art enfin, dans NOTRE pays reprenne sa place dans l’instruction générale des citoyens.

Amalthée

Mahler Intime

Trio Georges Sand

Jennifer Tani Soprano Violaine Despeyroux

Une réalisation Elstir
Livret Anglais français



[1] Aujourd’hui  Bratislava

[2] Affaire Mayerling honteusement trafiquée par la police viennoise et la Cour

[3] auteur du livret de l’opéra de Richard  Strauss Die Schweigsame Fraü. La femme silencieuse

[4] Tout d’abord en poste à Leipzig, Budapest et Hambourg il obtint Vienne en se convertissant au catholicisme.

 

[5] Le sud frontalier de l’Autriche

[6] Violon solo à l’orchestre de Radio France

[7] Violoncelliste, Professeur et Directrice au Conservatoire américain de Fontainebleau.

Connexion

Les livres

Hélène Cadouin dite "AMALTHÉE"

Borde Basse

82 150 Saint Amans du Pech

France

06 44 02 32 12

Aller au haut