Mon panier

 x 

Panier Vide

Postes Mortels

De Gildard Guillaume

 

Une enquête du juge Pline

 Agir en homme de pensée, penser en homme d’action

 H.Bergson

 

Pline l’Ancien[1], est mort lors de l’éruption du Vésuve que l’Histoire a fixée au 24 août 79 de notre ère.[2]

À la période révolutionnaire un grand nombre de personnages d’action, de citoyens des professions judiciaires, d’intellectuels ou d’artistes et même d’élus ou de membres de cercles d’idées et d’opinions diverses, prirent un pseudonyme en rappel de la Société Romaine Antique. C’est ainsi qu’ Adrien Sautet du Caudois, endossa par admiration pour son  empathie, la hauteur de son caractère et son immense savoir le surnom de Pline. Cela en  exerçant à partir de 1818 la profession de Juge de Paix. Un temps à  la fin de l’Empire, pour continuer à servir la Patrie avant tout, il s’appela Georges afin de commander un “corps francs“.

Le premier empire ayant plié ses voiles, notre Adrien Juge , sur nomination royale, se trouve mêlé à des drames du saumurois dont vous avez eu un premier aperçu avec Reposez en Guerre, paru en  2020.[3]

Avec Postes Mortels le jeu est serré  au tout dernier cran. La mort menace fortement  le juge. À l’entrée de l’aventure  montant Rida, se trouvant en promenade Pline, Bekka sa chienne  le suivant  sur une route non loin de Fontevraud, recueille les derniers soupirs d’un homme poursuivi par une chasse à mort. Il n’y a pas de chiens ! Mais la victime semble avoir été  traquée, talonnée, harcelée jusqu’aux limites extrêmes…  d’une chasse au sanglier comme les coups de feu ayant retenti auparavant le laissent à penser . Ce qui de ce côté du saumurois s’avère normal.

Le cadavre aboutit en établissement hospitalier puis à la police.

S’ensuit une enquête avec très  peu d’éléments. On ne reconnaît pas la victime. Rien sur le cadavre des vêtements et des objets, ne sert à donner une indication. Aucune des personnes des environs de la ville ne reconnaît le corps.

Et nous voici partis avec le Commissaire Sébastien Cuzet et son équipe. Et, bien entendu, les gendarmes et tout l’arsenal juridique et policier nécessaire. Le juge Pline, consulté et  même “partie prenante secourable au commissaire suit l’avancement de l’enquête. Cuzet sollicite souvent cet ainé, ancien avocat avant la Révolution et son ami.

Du côté d’Adrien  Sautet du Caudois , dit Pline ,nous apprenons une belle page de sa carrière d’avocat . Profession initiale d’Adrien exercée dans les années ayant précédé la Révolution.  Nous suivons une remarquable et exemplaire chevauchée de défense ! En un temps de justice de “classe“.[4] Sans cet avocat extrêmement savant pour cette époque, de pauvres gens innocents,  auraient subi  la condamnation à  mort de l’Ancien Régime. Rappelons  que le Code Civil était encore une “lueur dans les yeux de ses pères“ !

Donc un certain nombre de chapitres alternent-très habilement- les minutes et les étapes du fameux “sauvetage“ des innocents par l’avocat Sautet du Caudois , les moments de vie agréables des uns et des autres et les meurtres qui se succèdent provoquant un véritable “millefeuilles“ d’enquêtes ! Le Commissaire et Pline  doutent ! Et redoutent les libéraux, les bonapartistes, les Ultras

Et  les Charbonniers ou “carbonari“ etc. Bref  les meurtres se

succèdent laissant les enquêteurs parfois désemparés, en tous cas inquiets sur leurs capacités et la possibilité de trouver une issue à ces évènements terrifiants.

Et soudain ! Pline  passe sous le fil du rasoir…Piégé à mort devenu lui-même gibier !  Il échappe de peu à sa fin .  Une part de la  vérité se fait jour… Mais des assassins courent encore et toujours…

Enfin Pline est contraint d’ accepter  le piège tendu par l’adversaire  afin que l’assassin se dévoile. La fin de l’épreuve est haletante et même elle tient de l’hallucination.

Il y a de la folie dans ces meurtres ! Et une témérité folle dans les dernières actions du juge Pline. Mais bon ! la passion de la vérité le tient et sa compassion envers ses semblables aussi.

Vous ne dormirez pas sans vouloir connaître la vérité ! Impossible. Vous serez tenu lié à votre lecture.

Et dans le même temps voici une bonne et solide page d’Histoire.

Bonne lecture.

Amalthée



[1] Pline , Gaius Plinus Secundus, 23 -79   , chevalier romain, militaire, écivain,naturaliste auteur de Histoire Naturelle , 37 volumes, première  encyclopédie .astronomie, enthropologie, psychologie, métallurgie etc.

[2] Il se trouvait  alors comme Préfet commandant la flotte militaire romaine basée à Misène . Se portant au secours des ses amis qui  réussissaient à atteindre les plages de la baie de Naples, les vapeurs intenses de souffre le saisirent alors qu’il était parvenu à se lever pour se mettre à l’abri. Mais il mourut sur le coup.

 

[3] Le commercial du Gerd et www.amalthee-ecrivain.info rubrique littérature

[4] la société française était partagée en trois Ordres : la Noblesse, le Clergé, le Tiers État.

C’est ainsi qu’étaient organisés les États Généraux convoqués par Louis XVI et qui ouvrirent le 5 mais 1789 à Versailles.

Connexion

Les livres

Hélène Cadouin dite "AMALTHÉE"

Borde Basse

82 150 Saint Amans du Pech

France

06 44 02 32 12

Aller au haut