Mon panier

 x 

Panier Vide

Jacques Offenbach

Sans  une ride  deux siècles après ! 

1819  Jacob Offenbach vient au monde à Cologne le 20 juin.

Son papa Isaac Juda  est né en 1779 , sous le nom de Erbst. Famille  de musiciens, mais pratiquant un second métier. Isaac est aussi  relieur, ce qui suppose  instruction et  culture solides et un savoir concret. Chantre de synagogue il joue du violon comme itinérant dans les fêtes et réunions d’ occasions  .Il est  connu sous le pseudonyme de l’Offenbacher car il il est né à Offenbach sur le Main, non loin de Francfort et il prend ce  patronyme  en vertu de l ‘Édit de Bayonne promulgué en 1808.

Juda  peu à peu laisse le métier de relieur de côté.  Les guerre de Napoléon terminées, l’Allemagne  se rétablit et Isaac  se stabilise à Cologne en 1816  où il enseigne le chant, le violon , la flûte , la guitare et la composition.

Dès l »âge de six ans il forme son petit Jacob au violon. Le gamin se montre si doué qu’il lui fait donner des leçons de violoncelle par le célèbre Bernhard Breuer. Deux autres de ses enfants Julius au violon et Isabella au piano rejoignent leur frère en trio. Jacob  a déjà composé des pièces remarquables pour le violoncelle  et le trio se produit dans les cafés et les dancings avec un certain succès.Également, ils se produisent en concert .

Jacob soutenu par l’orchestre local(Cologne) et certains mécènes se rend à Paris avec Julius et Jacob en 1833.

Cherubini après avoir refusé d’entendre les deux « allemands » au prétexte qu’il avait écarté le jeune Liszt auparavant finit par écouter Jacob au violoncelle. Après un moment de surprise devant ce talent si remarquable il admet les deux frères au conservatoire.

Julius et Jacob francisent leur prénom, Jules 18 ans et Jacques 14 ans  demeurent à Paris, mais Isaac doit rentrer à Cologne.

Jules en élève assidu devient rapidement chef d’orchestre et professeur de violon avec une réputation d’excellent élément.

Jacques quitte le conservatoire après un an! Il s’ennuie et court le cachet pour être engagé à l’opéra comique où avec un de ses camarades violoncelliste il a imaginer des farces qui le prive de certains de ses revenus. Il est cependant l’élève de Fromental Halevy en composition et reçoit les leçon de violoncelle de Noblin. Il fait la connaissance de Friedrich von Flotov lui aussi élève de Louis Antoine Julien chef d’orchestre à la mode.

Tout ce joli monde fréquenté  parvient  à faire que le facétieux Jacques Offenbach devient un virtuose arrangeur à la mode qui bientôt fréquente les Salons à la mode.

À suivre

 

 

Note de bas de page:

En 1808 Napoléon qui a conduit ses armées presque partout en Allemagne et se croit chez lui, règle la situation au regard de l’État civil des juifs (français) par le décret  de Bayonnei

Connexion

Les livres

Hélène Cadouin dite "AMALTHÉE"

Borde Basse

82 150 Saint Amans du Pech

France

06 44 02 32 12

Aller au haut